Comme chaque année depuis 2006, j’organise un colloque dans le cadre de la journée mondiale du refus de la misère. La dernière édition était essentiellement consacrée au lancement du plan wallon de lutte contre la pauvreté. Aujourd’hui, quel premier bilan peut-on en tirer ? Quelle est la place des femmes, ainsi que celle des enfants, dans la lutte contre la pauvreté ? L’emploi est-il une porte de sortie ? Fondamentalement, pourquoi le fossé se creuse-t-il toujours ? Telles sont les questions auxquelles nous tenterons de répondre durant la matinée, avec les contributions de :

  • Paul Magnette, Ministre-Président de la Région Wallonne;
  • Christine Mahy, Secrétaire générale du Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté;
  • Ricardo Cherenti, Coordinateur de la Cellule Insertion Professionnelle (Fédération des CPAS);
  • Bernard Gomel, Chercheur au Centre d'études de l'emploi (Paris) et Evelyne Serverin, Directrice de recherche au CNRS (Paris).

Après le buffet-sandwiches, nous vous proposerons de travailler en commissions, avant de faire un rapport et des conclusions à l’hémicycle du Parlement de Wallonie. Trois commissions, au choix, vous seront proposés :

  • L’économie collaborative peut-elle avoir une vocation sociale ? (par Violaine Wathelet, Chargée de projet pour le service Etudes et Animations de SAW-B);
  • Les monnaies locales peuvent-elles contribuer à lutter contre la pauvreté ?, par Eric Dewaele, permanent Financité;
  • Quels outils pour lutter contre la pauvreté des jeunes ? Par Régis Pelletti et Freddy Cacciatore de l’EFT « T-Event ».