Dossiers

 

Le Directeur général de la FAO, Jacques Diouf a proposé l’organisation d’un Sommet mondial sur la sécurité alimentaire afin de convenir de mesures clés pour faire face à la crise :

“La crise silencieuse de la faim - qui touche un sixième de l'humanité - représente une grave menace pour la paix et la sécurité mondiales. Nous devons de toute urgence dégager un large consensus sur l'éradication totale et rapide de la faim dans le monde», a-t- il déclaré.”

© FAO / M. Bracher

Programme d’action

Les pays pauvres ont besoin des outils politiques, économiques et de développement qui stimuleront leur production et leur productivité agricoles. Il faut investir davantage dans l’agriculture car la majorité des pays pauvres ont impérativement besoin d’un secteur agricole en bonne santé pour venir à bout de la faim et de la pauvreté et assurer leur croissance économique générale. L’ampleur de la crise alimentaire actuelle est la conséquence de 20 années d’investissements insuffisants dans l’agriculture et de délaissement de ce secteur. Or, l’agriculture assure directement ou indirectement la subsistance de 70 pour cent des populations pauvres de la planète.

 


Texte, image et ressources = http://www.fao.org/wsfs/sommet- mondial/fr/