Lorsque certains clients ont des difficultés à payer leurs factures, ils sont équipés d'un compteur à budget à la demande des fournisseurs d'électricité ou de gaz.

Ces clients prépayent donc leur électricité ou leur gaz au moyen d'une carte à puce qu'ils chargent et qu'ils insèrent ensuite dans leur compteur à budget. Le système des compteurs à budget permet donc au client de suivre de près la consommation d'électricité. A l'heure actuelle, les clients ont trois possibilités pour charger la carte de leur compteur à budget : les cabines téléphoniques, les bureaux d'accueil d'IEH, et certains CPAS. Les lieux consacrés au chargement ne sont donc pas légion surtout sur les communes les plus rurales. De plus, la situation ne risque pas de s'améliorer car Belgacom a annoncé son intention de diminuer fortement le nombre de téléphones publics dans les deux ans, et d'arrêter fin 2012 le système de Pay-Phone qui permet de recharger les cartes via Proton dans les cabines. ORES aurait donc jusqu'en septembre 2012 pour développer, tester et mettre en service une nouvelle solution de rechargement des compteurs à budget. D'autres gestionnaires de réseaux de distribution, comme Tecteo et les autres GRD purs wallons souhaitaient trouver un système adéquat pour ce type de chargement. Dès lors, une convention de collaboration avait été signée début 2011 et le marché public devait être réalisé conjointement afin de réduire les frais pour chacun des opérateurs. Monsieur le Ministre peut-il faire un état des lieux de la situation ? Le marché public a-t-il déjà été attribué ? Dans l'affirmative, quelles sont les pistes exploitées ? Le nouveau système sera-t-il bien opérationnel pour septembre 2012 ?  


Réponse de Monsieur le Ministre. (15/11/2011)

D'après les informations dont nous disposons, il semble que le système actuel de rechargement via les cabines téléphoniques soit garanti jusque fin 2013.
Le marché a été lancé en trois lots.  Le premier lot concerne le système de rechargement au sein des bureaux d'accueil et des CPAS. Le second concerne le remplacement des cabines téléphoniques par l'accès à un autre moyen de rechargement largement accessible au public. Le troisième lot porte sur le développement d'un système de rechargement via ordinateur ou gsm. A l'heure actuelle, il semble que les 2 derniers lots posent quelques difficultés techniques et que seul le premier lot ait pu être attribué.