QUESTION ORALE DE MME ZRIHEN À M. COLLIN, MINISTRE DE L'AGRICULTURE, DE LA NATURE, DE LA RURALITÉ,  DU TOURISME ET DES INFRASTRUCTURES SPORTIVES, DÉLÉGUÉ À LA REPRÉSENTATION À LA GRANDE RÉGION, SUR « LA SIGNALÉTIQUE RELATIVE AU PATRIMOINE POST-INDUSTRIEL DU SITE MINIER DU BOIS-DU-LUC DANS LE CADRE DE MONS 2015 » (10/11/2014)

 

Monsieur le Ministre,  

Mons 2015, Capitale européenne de la culture, est une occasion unique qui s'offre à nous pour valoriser les trésors touristiques dont regorge la Région wallonne. Parmi ceux-ci, le site minier de Bois-du-Luc.

 

Il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 2013 et il mérite toute notre attention. Outre la reconnaissance internationale des efforts et des sacrifices consentis par des milliers de travailleurs qui, parfois au péril de leur vie, ont participé à l'émergence d'une puissance économique telle que la Belgique a pu l'être au XIXe siècle, les bassins miniers sont désormais reconnus à part entière par l'UNESCO en tant que « paysages culturels évolutifs ». Le rayonnement de ce patrimoine industriel passe indubitablement, surtout dans la perspective de grands évènements comme celui de Mons 2015 par une signalétique adéquate. Or, celle-ci brille par son absence alors que les responsables de l'écomusée du Bois-du- Luc la réclament depuis des années afin de permettre aux touristes de rejoindre sans encombre ce site patrimonial. Votre prédécesseur lui-même s'y est perdu. Cette demande est d'autant plus légitime que Bois-du- Luc est le seul site UNESCO dans la région à ne pas disposer de signalisation au départ de l'autoroute, contrairement au Carnaval de Binche, les ascenseurs de Strépy-Thieu, des beffrois de Mons ou des minières de Spiennes. L'absence permanente d'une signalétique appropriée est d'autant plus dommageable que de nombreuses initiatives ont été prises pour rénover le site, et l'on me dit, de la part des responsables, que vous y êtes conviés, à votre demande et quand cela vous agrée, pour y implanter de nouveaux acteurs culturels et sociaux et redonner à l'ensemble des infrastructures une nouvelle affection. Monsieur le Ministre, est-il prévu, dans le cadre de l'événement culturel et artistique majeur qu'est Mons 2015, de mettre en oeuvre, dans des délais très brefs, une signalétique touristique adéquate à l'endroit de ce patrimoine de l'UNESCO, afin de renforcer son attractivité et d'accroître son accessibilité et de faire en sorte qu'il puisse, à l'instar de ces trois autres partenaires, dans ce prolongement que constitue cette route des sites miniers, de pouvoir être largement valorisé et être reconnu comme véritable patrimoine wallon. Merci.

 


Réponse de M. Collin, Ministre de l'Agriculture, de la Nature, de la Ruralité, du Tourisme et des Infrastructures sportives, délégué à la Représentation à la Grande Région. (10/11/2014)

 

C'est la direction des routes et la SOFICO qui sont chargées de la mise en place de la signalétique des sites classés UNESCO via les grands axes. C'était à l'ordre du jour de la commission signalétique en octobre 2014. Dans cette commission, il y a des représentants du commissariat général au tourisme, il y a la direction des routes de la DGO1, des représentants de la SOFICO et des représentants des Cabinets Ministre-Président, Ministre des Travaux Publics et Ministre du Tourisme.

On me dit, puisque j'y ai un représentant et des représentants du CGT qu'il y a une série de points de mise en oeuvre qui ont évoqués, la taille des panneaux, les logos, l'orientation, et cetera. C'est SOFICO et la Direction des Routes qui sont chargées de la mise en place. Ce que je suggère, c'est qu'éventuellement, si vous voyez que cela n'avance pas Suffisamment vite, de conseiller au promoteur en question, l'Écomusée du Bois-du-Luc qui est reconnu par le CGT et qui a le droit d'introduire un dossier en vue de l'aide à la signalétique, d'introduire directement un dossier au CGT. C'est possible. Au niveau du CGT, j'ai la confirmation qu'il n'y a aucune demande d'aide qui a été spécifiquement introduite. Il faut voir avec la SOFICO et la Direction des routes quels sont les délais qui vont encore être nécessaires pour la mise en place signalétique UNESCO. Je ne m'interdis pas, en tout cas, d'aider par le CGT si un dossier m'était soumis.

 Réplique de Mme Zrihen : Je vous remercie beaucoup Monsieur le Ministre. Soyez assuré que votre réponse, ainsi que les pistes que vous nous transmettez, seront transmises au responsable. Je me permets d'insister pour que vous veniez voir ce site qui est tout à fait remarquable. Merci.

 Réplique de M. Collin, Ministre de l'Agriculture, de la Nature, de la Ruralité, du Tourisme et des Infrastructures sportives, délégué à la Représentation à la Grande Région. : J'irai.