Question orale de Mme Zrihen à M. Magnette, Ministre-Président du Gouvernement wallon, sur « la future visite royale en Chine »

Monsieur le Ministre- Président,

Le jour où, pour la première fois, nous avons une délégation chinoise de touristes extrêmement importants qui seraient arrivés ce matin à Liège, permettez-moi de vous poser une question sur la future visite royale en Chine. En effet, entre le 20 et le 28 juin prochain, une visite d’État menée par le Roi Philippe en Chine aura lieu. Il semble qu’à l’aspect diplomatique conventionnel d’une telle visite vient s’adjoindre un large volet économique.

En effet, il est ainsi prévu la présence des ministres-présidents des trois Régions du pays lors de cette visite officielle.

L’objectif semble défendre les intérêts économiques belges, en ce compris wallons, et d’offrir une plus large visibilité à nos secteurs d’activité, qui plus est ceux dans lesquels nous excellons. C’est tout naturellement qu’est prévue une large délégation conjointe de petites, moyennes et grandes entreprises.

Par ailleurs, le palais a demandé aux Régions, dans le respect de leurs compétences, de lui fournir une liste des entreprises qui pourraient faire partie de cette délégation.

Pouvez-vous confirmer votre participation à cette visite d’État ?

Connaissez-vous d’ores et déjà le programme ? Quelles provinces seront visitées ?

Qu’en est-il de l’élaboration de la liste des entreprises demandée par le Palais ? Sur quels critères les entreprises seront-elles sélectionnées ?

Je pense, pour avoir entendu, ce matin, que beaucoup de jeunes ont été retenus en vue de travailler en deux langues pour l'accueil des touristes chinois, sachant que le tourisme est l'un de nos leviers importants en Wallonie, que, peut-être, nous aurons le plaisir d'avoir des entreprises sélectionnées dans les différentes provinces.


Réponse du Ministre-Président, M. Magnette

Madame la Députée,

La visite royale en Chine est en cours de préparation. C'est une visite d'état inédite, qui associera le couple royal, les ministres-présidents régionaux et des responsables d'entreprises, et dont le programme est toujours en cours d'élaboration avec les différents interlocuteurs, à la fois parce que c'est une première, et donc c'est plus compliqué à mettre en place, et parce que les traditions diplomatiques avec le pays hôte font que les négociations durent un certain temps.

J'attends donc encore des précisions quant à l'organisation, mais mon intention est bien de prendre part à ce déplacement. Les membres de cette commission m'ont incité à faire rayonner la Wallonie dans le vaste monde, je ne voudrais donc pas ne pas saisir cette invitation, pour, en tout cas, prendre part au volet wallon de cette mission, puisqu'il y aura un programme étoffé pour que chacun s'y retrouve.

Nous veillons, dans la préparation, à ce que les régions du pays qui sont les plus intéressantes pour les accords que la Wallonie a signés figurent bien au programme. C'est notamment le cas d'une visite de deux jours qui devrait commencer à Wuhan, dans la province de Hubei, avec laquelle la Wallonie a conclu un accord de coopération.

À ce stade, il apparaît déjà qu'à côté des contacts officiels, des initiatives seront prises pour mettre en évidence nos coopérations universitaires. De même, sur le plan économique, des visites d'entreprise seront organisées, ainsi que des séminaires dans les secteurs d'excellence wallons, notamment dans le secteur des technologies vertes.

Le lien avec la culture ne sera pas oublié, puisque la culture est un grand pourvoyeur d'activités économiques et un secteur en pleine expansion en Chine. Il illustrera la créativité wallonne, en particulier celui de la fière Ville de La Louvière, puisque le dernier spectacle de Franco Dragone sera présenté à l'occasion de notre passage.

Enfin, en réponse à votre dernière question, je vous confirme que les entreprises seront associées à cette visite d'État. Elles seront sélectionnées par chacune des trois agences régionales chargées de la promotion du commerce extérieur, donc l'AWEx pour ce qui concerne la Wallonie.

Dans ce cadre, le Palais a souhaité, pour cette nouvelle formule, que les entreprises accompagnantes aient déjà une implantation en Chine et des projets en cours qui pourraient bénéficier du coup de projecteur donné par la mission. Il peut s'agir, par exemple, de projets de joint venture ou de projets liés aux pôles de compétitivité. Quoi qu'il en soit, les entreprises déjà actives sur le marché chinois seront donc mises à l'honneur. Voilà, ce que je puis vous dire à ce stade de la réflexion et de l'échange entre les partenaires.


Réplique de Mme Zrihen

Monsieur le Ministre-Président, je vous remercie d'avoir souligné l'excellence du travail culturel de Franco Dragone et de ses différentes réalisations en Chine.

Je fais partie de l'Université de Mons, où nous avons été les tout premiers à accueillir de jeunes Chinois qui voulaient s'initier au français, avec le gouverneur Tromont à l'époque. Je dois dire que, depuis, les échanges avec la Chine ont toujours été assez intenses en Hainaut. Je pense que vous trouverez, là, de quoi largement alimenter votre liste de candidats.