Question écrite de Madame Olga Zrihen à Madame Fadila Laanan, Ministre de la Culture, de l'Audiovisuel, de la Santé et de l'Egalité des chances relative à la Semaine du Cœur (22/10/2013)

Madame la Ministre,

Le lundi 23 septembre,  a débuté la 34ème édition de la « Semaine du Cœur » sous le slogan « Manger mieux et bouger plus pour mon plaisir et mon cœur ». D'après la Ligue Cardiologique Belge, les maladies cardio-cérébrovasculaires restent la première cause de mortalité avec 33 000 décès par an en Belgique.

Les facteurs de risque liés à ces maladies cardiovasculaires sont d'origines multiples. Certains facteurs sont contrôlables comme l'excès pondéral, édentarité, tabagisme, hypercholestérolémie, diabète, hypertension artérielle, stress... De plus, en matière de maladies cardiovasculaires, les hommes et les femmes ne sont pas égaux. Les risques de développer un problème sont en effet plus élevés chez la gent masculine.

Il est fréquent qu’une maladie cardiovasculaire touchant les vaisseaux sanguins ne donne aucun symptôme. Un infarctus ou un AVC sont parfois le premier signe de la maladie sous-jacente.

Selon les prévisions de l'OMS, il est prévu que d'ici 2030, près de 23,3 millions de personnes mourront d’une maladie cardiovasculaire (cardiopathie ou AVC principalement). D’après les projections, ces maladies devraient rester les premières causes de décès.

Madame la Ministre, il est essentiel de miser sur des politiques de prévention qui créent des conditions propices pour qu’il soit à la fois abordable et possible de faire les bons choix en matière de santé et ainsi inciter les citoyens à avoir un comportement adapté face à aux nombreux facteurs de risque. Quelles ont été les initiatives de la Fédération Wallonie-Bruxelles durant cette semaine? Des outils spécifiques de prévention ont-ils été mis en place? Sachant qu'un comportement adapté vis-à-vis de l'alimentation et des activités physiques se conditionne dès le plus jeune âge, avez-vous travaillé en Concertation avec la Ministre de l'Enseignement, Madame Marie-Martien Schyns afin d'améliorer les campagnes de prévention au sein des écoles?

Madame la Ministre, je vous remercie par avance pour vos réponses.

 


Réponse de Madame Fadila LAANAN, Ministre de la Culture, de l’Audiovisuel, de la Santé et de l’Egalité des chances, à la question écrite de Madame la Députée Olga ZRIHEN, relative à la semaine du cœur.

La Fédération Wallonie-Bruxellesn’a pas mis en place de nouvelles initiatives de prévention des risques cardiovasculaires pendant la semaine du cœur. Ceci étant, de nombreuses activités sont développées en matière de prévention cardiovasculaire et de promotion des  attitudes saines par des opérateurs de terrain. Je pense notamment aux asbl Pissenlits, Promo santé et médecine générale, Réseau santé diabète et bien d’autres projets locaux.

Les opérateurs de la Fédération Wallonie-Bruxelles visent à améliorer les aptitudes individuelles, les connaissances, l’esprit critique, le développement des compétences et un certain changement d’environnement. Il s’agit d’un travail à long terme qui ne pourrait se résumer en une action ponctuelle d’une semaine. 

De manière très spécifique, l’observatoire de santé du Hainaut et l’Association des Provinces wallonnes sont particulièrement dynamiques sur cette problématique. C’est ainsi qu’ils ont produit la campagne « 0 (cigarette) - 5 (fruits et légumes par jour) - 30 (minutes d’activité physique par jour) » comprenant un spot TV et de nombreuses brochures. Je soutiens la campagne via l’octroi d’espaces audiovisuels gratuits. Pour votre parfaite information, une vague de diffusion a eu lieu la semaine précèdent la semaine du cœur.