Question de Mme Zrihen à Mme Milquet, Vice-Présidente et Ministre de l'Education, de la Culture et de l'Enfance, intitulée « CEB »

Madame la Ministre, 

Voici venu le temps des CEB (Certificat d’Étude de Base), avec dans la presse tous les exercices et un certain nombre de rappels. L’annonce qui a été faite aujourd’hui dans la presse parlait d’un CEB plus adapté. Cela correspond tout à fait à la volonté de la Fédération Wallonie-Bruxelles de faire en sorte que tous les élèves, quelles que soient leurs difficultés,puissent y accéder.

Mais un CEB adapté nécessite à la fois pour les directions, pour le corps pédagogique, mais aussi pour les enfants, un dispositif tout à fait particulier.

Aussi Madame la Ministre, à deux mois quasiment de l’échéance, pouvez-vous nous informer des modalités et des procédures qui ont été prises en ce sens, pour faire en sorte que, dans les écoles, les directions mais aussi le corps pédagogique et les élèves aient devant eux les moyens humains ou techniques pour pouvoir répondre à cette épreuve tout à fait fondamentale?

Vous avez peut-être des informations, des statistiques et sans doute un certain nombre de données qu’il serait très intéressant de connaître.


Réponse de Mme Milquet, Vice-Présidente et Ministre de l'Education, de la Culture et de l'Enfance

Madame la Députée, 

Je ne suis pas encore éditrice responsable des quotidiens francophones. Je pense néanmoins que leur initiative est assez intéressante, d’autant plus que Le Soir avait eu le soin de prendre contact avec l’administration et qu’il reprend les documents figurant sur le site «www.enseignement.be.» Ce site offre la possibilité de consulter les épreuves antérieures.

J’estime qu’il est très intéressant de pouvoir faire les exercices avant le CEB. Il n’est jamais trop tôt pour bien faire. Nous sommes à la veille du 1er mai et il n’est ni absurde ni inutile que Le Soir prenne cette initiative à ce moment-ci, d’autant que cela peut aider les jeunes et les parents. Toutefois, le CEB se prépare avant tout en classe avec les enseignants.

Il est vrai qu’il y a depuis juin 2012 une page standard adaptée en ce qui concerne le CEB, afin de s’assurer qu’il puisse être utilisé et accessible pour le maximum d’élèves qui ont des difficultés. On le fait d’ailleurs avec des professionnels du trouble de l’apprentissage et du handicap de manière générale, pour que cela puisse être généralisé le plus largement possible; 890 à 900 élèves en bénéficient.

Le CEB est évidemment expliqué et détaillé et les circulaires sont envoyées bien à temps, au mois de janvier, à tous les établissements scolaires.


Réplique de Mme Zrihen

Nous reviendrons probablement sur le sujet, Madame la Ministre, pour obtenir les statistiques de réussite dans l’ensemble du dispositif, et en ce qui me concerne en particulier, les CEB dits adaptés (les moyens, le nombre et les résultats obtenus).