Question écrite d'Olga Zrihen, députée PS (juillet 2015):

De 2012 à 2014, un groupe de travail en collaboration directe avec la Fédération Wallonie-Bruxelles, composé d’inspectrices, d’experts issus des réseaux libres et officiels, a exploré les différentes pistes possibles dans l’élaboration d’un nouveau programme de cours à l’attention des brevetés-bibliothécaires et des bacheliers bibliothécaires-documentalistes.

En sachant que le programme de cours actuel date de 1998, il a été établi des pistes d’améliorations telles que :

— moderniser les programmes en adéquation avec le décret régissant la Lecture publique de 2009 et son arrêté d’application de 2011 ;
— repenser le programme tout en maintenant l’équivalence entre le diplôme octroyé par la promotion sociale et le plein exercice.

 

Un dossier a été déposé à l’Administration générale de l’Enseignement et de la recherche scientifique le 5 septembre 2014.

A ce jour, il semblerait que le dossier a été approuvé par la Chambre des Hautes Ecoles et de l’Enseignement supérieur de promotion sociale de l’ARES.

Néanmoins, très peu d'informations officielles ont pu être transmises aux acteurs de ce groupe de travail ainsi qu’auprès de leurs différents relais au sein des bibliothèques publiques et des écoles.

Compte tenu de ces faits et de l’urgence à l’approche de la rentrée scolaire 2015, Monsieur le Ministre :

— Pourriez-vous nous informer sur l’avancement de ce dossier ?

— Les écoles concernées par ces cursus de formation pourraient-elles organiser le nouveau programme à partir de la rentrée scolaire de septembre 2015 ?

— Un accompagnement par le groupe de travail est-il prévu auprès des directions d’écoles afin que le nouveau programme soit correctement assimilé ?

— Des dispositions sont-elles prévues pour les étudiants en cours de cursus une fois que les modifications s’effectueront ?


Réponse de Jean-Claude Marcourt, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et des Médias :

a) Évolution du cursus dans l’enseignement supérieur de plein exercice

Dès septembre 2009, dans le cadre du processus de Bologne et de la dynamique du « Life Long Learning » qui conduisait à une nouvelle description des formations en termes de compétences, le Conseil Général des Hautes Ecoles a demandé aux conseils supérieurs d’élaborer pour chaque formation un document qui l’explicite clairement pour toutes les parties prenantes : enseignants, étudiants, parents et employeurs.

Le travail des conseils supérieurs a été balisé par une note méthodologique et les référentiels de compétences ont été élaborés en collaboration avec des experts et les milieux professionnels concernés.

Ces nouveaux référentiels, dont celui de bibliothécaire-documentaliste que vous trouverez en annexe (accessible au greffe du Parlement) pour votre bonne information, ont été approuvés par le Conseil général en sa séance du 18 novembre 2010.

En suite du décret du 7 novembre 2013 définissant le paysage de l’enseignement supérieur et l’organisation académique des études, les compétences du CGHE ont été transférées à l’ARES.

La Chambre des hautes écoles et de l’enseignement supérieur de promotion sociale a, en sa séance du 18 décembre 2014, approuvé par consensus ces référentiels de compétence et a proposé au Conseil d’administration de l’ARES de les valider ; cette démarche est en cours.

Ces référentiels sont certes susceptibles d’évoluer mais constituent en l’état des balises pour l’élaboration des profils d’enseignement.

b) Evolution du cursus dans l’enseignement supérieur de promotion sociale

La commission de la catégorie sociale de la Chambre des hautes écoles et de l’enseignement de promotion sociale a examiné les propositions de modifications du dossier pédagogique du Bachelier bibliothécaire-documentaliste (titre reconnu au niveau 6) qui comprend aussi des unités d’enseignement relatives au brevet.

En sa séance du 27 mars 2015, elle a remis un avis positif en regard du contenu de la formation qui est jugé similaire et conforme à l’évolution des besoins du métier de bibliothécaire-documentaliste. Elle propose cependant que le référentiel de compétences des Hautes Ecoles soit annexé au dossier pédagogique de la Promotion Sociale et soit relayé aux écoles qui organisent la formation.

En sa séance du 13 mai 2015, la Chambre des Hautes Ecoles et de l’enseignement supérieur de promotion sociale a suivi cet avis et a approuvé cette formation de bachelier bibliothécaire-documentaliste, en ce compris la formation de breveté.

Enfin, en sa séance du 30 juin 2015 le Conseil d’Administration de l’ARES a approuvé sans remarque la modification du dossier pédagogique relatif à la formation du bachelier bibliothécaire-documentaliste organisé par l’enseignement de promotion sociale.

Si vous souhaitez obtenir de plus amples informations sur l’entrée en vigueur de ces modifications en promotion sociale, je vous invite à vous adresser à ma Collègue Isabelle SIMONIS, en charge de l’Enseignement de promotion sociale.