Travail parlementaire

 

Mme Zrihen (PS). - Monsieur le Ministre, l'Institut pour un développement durable et le Réseau wallon de lutte contre la pauvreté estiment que les chiffres de la pauvreté en Belgique sont sous-estimés. L'indicateur qui sert de référence aujourd'hui en Belgique, comme en Europe, est le seuil de pauvreté. Ce seuil est situé à 60 % du revenu médian. Pour rappel, il ne s'agit pas du revenu moyen, mais du revenu qui se situe entre le plus petit revenu et le plus haut salaire.

Pour calculer le revenu médian et donc le seuil de pauvreté, il s'agit de prendre en compte toutes les ressources financières d'un ménage. Or, une étude récente démontre une différence moyenne de 2 500 euros par mois et par habitant entre les chiffres de la comptabilité nationale et les chiffres de l'enquête SILC, car les gens sous-déclarent les revenus de la propriété, à savoir les dividendes, les intérêts et les loyers. Le seuil probable de pauvreté aujourd'hui en Belgique avoisinerait plutôt 1 200 euros par mois.

Lire la suite : L'indice de déprivation matérielle et le seuil de pauvreté

Olga ZRIHEN, députée PS : Dans le cadre de la mise en place du nouveau décret régissant le secteur de la pêche, l'agrément des fédérations de pêche est « l'élément fondamental devant permettre l'entrée en vigueur du décret dans les prochains mois ».

Or la Fédération des sociétés de pêche et de pisciculture du centre n'a, à l'heure d'aujourd'hui, reçu aucun document permettant d'entrer dans les conditions demandées à l'agrément.

La situation est même plus grave que cela. La Fédération du centre est en discussion avec la Fédération de Mons-Borinage depuis quelques mois pour mettre au point une fusion et entrer en toute quiétude dans le nouveau décret. Malheureusement, le débat s'envenime et ne laisse présager, en l'état, aucune solution tangible et pérenne dans les échanges à venir.

Lire la suite : Des hameçons coincés dans le sous-bassin de la Haine ?

Retransmission par Antenne Centre de la question d'actualité de la députée Olga Zrihen et réponse du ministre Jean-Claude Marcourt (séance plénière du Parlement wallon du mercredi 14 octobre 2015) - Source: antennecentre.tv/www/longtain_au_parlement_wallon-82846-999-226.html

Lire la suite : Longtain - Question d'actualité au Parlement de Wallonie

Des témoins du vécu, des militants, des professionnels qui côtoient la pauvreté au quotidien prennent la parole. Tantôt pour témoigner des constats vécus, tantôt pour amener des propositions. Tous s’inscrivent dans un processus d’évaluation du 1er plan wallon de lutte contre la pauvreté et se donnent d’ores et déjà rendez-vous l’année prochaine.

Christine Mahy évoque les qualités du 1er plan wallon de lutte contre la pauvreté avant d’illustrer son propos par la lecture d’un texte provenant d’une expérience personnelle vécue par un membre du Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté.

Christine Mahy s’attache également à démontrer, par des illustrations concrètes, ce que signifient les « richesses matérielles » qu’il ne s’agit pas de réduire ou de confondre avec un revenu à la fin du mois. Elle poursuit son exposé en traitant des richesses relationnelles, naturelles, collectives, affectives, psychologiques et privées.

Elle s’en prend également aux mesures du gouvernement fédéral et invite à la compréhension de certaines fraudes sociales comme un acte de « tricherie, tout simplement pour vivre, pour survivre. Pas pour s’enrichir ».

Débat passionnant entre le public et le philosophe Bernard Van Asbrouck, faisant suite à son intervention produite dans le cadre du Débat citoyen qui s'est déroulé au Parlement de Wallonie, en 2015, et qui fut consacré à la lutte contre la pauvreté en Wallonie.

Après avoir exposé le 1er plan wallon de lutte contre la pauvreté (voir vidéo précédente, Paul Magnette répond à plusieurs participants du débat citoyen consacré à la lutte contre la pauvreté en Wallonie qui s'est tenu en 2015 dans l'hémicycle du Parlement de Wallonie.

Lire la suite : Echange entre le public et Paul Magnette sur le 1er Plan Wallon de lutte contre la Pauvreté

Un propos clair et direct qui met le 1er Plan Wallon de lutte contre la pauvreté en perspective. "Etre pauvre, ça coûte cher" nous rappelle Paul Magnette, Ministre-Président de la Région Wallonne qui coordonne le plan, avant d'énumérer des exemples concrets de progrès que constitue son initiative.

La députée socialiste Olga Zrihen introduit le débat citoyen consacré à la lutte contre la pauvreté en Wallonie, qui se tenait cette année (2015) dans l'hémicycle du Parlement de Wallonie.

Lire la suite : Introduction d'Olga Zrihen - Débat citoyen Lutte contre la Pauvreté en Wallonie

 

La semaine de la mobilité s'est tenue du 16 au 22 septembre 2015. Il est temps d'en tirer le bilan et les perspectives. Ce fut l'objet de ma question écrite introduite le 30 septembre et dont voici la réponse:

Olga Zrihen (Députée, PS) - Cette année, le covoiturage était à l'honneur durant la semaine de la mobilité. L'accent a été mis sur plusieurs initiatives : le développement et l'utilisation de l'application ComeOn , la sollicitation des communes à mettre en place des actions, un appel aux familles et aux écoles...

Sur le site internet dédié, un « calculateur mobilité » a été mis à disposition des usagers. Dans son utilisation la plus simple, l'outil peut proposer des données quelque peu surprenantes (le remplacement de la voiture par le bus sur un trajet de 6 km ne coûterait que 34 euros par an).

Lire la suite : Semaine de la mobilité 2015 - Bilans et perspectives

Mme Olga Zrihen (PS). – Depuis l’adoption par notre parlement d’une résolution soutenant la démocratie, la population du Burundi et une solution pacifique au conflit électoral qui s’y déroulait, la situation s’est malheureusement sévèrement dégradée. Faisant complètement fi des appels de la communauté internationale, des partis de l’opposition, de la société civile et des pays voisins, le président Pierre Nkurunziza a organisé, dans un contexte de terreur et de violence, des élections législatives et présidentielles peu crédibles afin de se faire réélire pour un troisième mandat. Alors que certains fondaient des espoirs dans la médiation initiée par le Sommet des chefs d’État de l’East African Community (EAC) à Dar es-Salaam et l’envoi d’une délégation de l’EAC, aucune issue ne fut trouvée.

Lire la suite : Situation au Burundi, en 2015

Question orale de Madame Olga Zrihen à Jean-Claude Marcourt, Ministre en charge de l’Economie

Monsieur le Ministre,

Juillet et août n’ont pas permis aux Laminoirs de Longtain de trouver une issue positive. La situation est telle que les négociations avec Monsieur Jourdain ne présagent rien d’encourageant et les employés n’ont ni été payés depuis 3 mois ni reçus de complément de chômage économique.

Rappelons qu’après le rachat des parts de la SOGEPA par l’actuel propriétaire, une décision d’entamer une procédure de réorganisation judicaire a été introduite. A plusieurs reprises, Monsieur Jourdain a souhaité la clôturer mais le tribunal de commerce de Mons n’a pas donné encore suite à sa demande.

Lire la suite : Longtain, bis, ter et quater

Question orale de Mme Zrihen a m. Magnette, ministre-président du gouvernement wallon, sur « l'évasion fiscale dans le cadre de l'accord de libre-échange entre l'union européenne et Singapour »

Mme Zrihen (PS). Monsieur le Ministre, nous partons vers un cadre d'accord de libre-échange entre l'Union européenne et Singapour ; un accord de libre-échange qui se négocie actuellement entre l'Union européenne et qui pose plusieurs questions en matière de fiscalité.

Selon la Commission européenne, cet accord vise à libéraliser et à faciliter l'investissement entre les parties. Or, la libéralisation des services fait partie intégrante de l'accord et inclut les services financiers.

Pourtant, Singapour reste mondialement connue pour son régime fiscal particulièrement avantageux. Il faut rappeler que cette évasion fiscale – puisqu'il s'agit bien d'une évasion fiscale – représente un manque à gagner de 1.000 milliards d'euros par an pour l'Union européenne.

Lire la suite : L'évasion fiscale dans le cadre de l'accord de libre-échange entre l'union européenne et Singapour